Accueil Moteur de recherche

[Réactions] La colère des associations tutélaires face à l'augmentation des frais à charge des plus vulnérables

A+A-

Depuis le 1er septembre, les mesures de protection coûtent plus cher aux personnes protégées. C'est particulièrement l'augmentation de la participation des plus vulnérables, qui jusqu'à présent étaient exonérés de participation financière, qui met en colère les associations.

Les Petits frères des pauvres et l'UNAPEI soulignent : "Cette réforme pénalise les personnes vulnérables, aux conditions de vie déjà difficiles. Comme l’ont d’ailleurs souligné les rapporteurs spéciaux du Sénat, elle est socialement injuste puisque la moitié des personnes faisant l’objet d’une mesure de protection juridique vit en dessous du seuil de pauvreté." La FNAT dénonce "un décret qui diminue direcetment le pouvoir d'achat des personnes protégées les plus démunies et profite aux plus aisées".

 

Découvrez les réactions :

- Un collectif d'associations des Hauts-de-France

- FNAT

- Petits frères des pauvres et UNAPEI

 

Foire aux questions

Foire aux questions

Annuaire

Annuaire

Newsletter